Quand commence le poème ?

Quand commence le poème, et comment ?
Quand on a laissé toutes ses portes ouvertes
un grand courant d’air est passé par là
a tout mélangé.
les verbes actifs se font passifs, poussifs,
se démodent,
les noms s’échappent, s’oublient,
se dénomment
et tous les autres mots
syllabes et lettres
se posent, se décomposent,
n’importe où, comme pétales de roses.

Alors on voit soudain
ce qu’on n’avait jamais vu
qui était là, pourtant, depuis toujours,
depuis longtemps…
des fleurs très minces,, très nues
aux pétales lourds comme paupières fatiguées,
des hirondelles qui prennent la plume
et dessinent dans le ciel
des cercles magiques où se prennent
nos rêves les plus légers.

Alors au son des sombres galops du coeur
on s’arrache de la pesanteur
le sang fouetté comme mille chevaux
cavalant dans nos veines bleutées,
et dans l’écume salée des larmes
qu’on n’a pas versées.

Quand finit le poème ?
je n’en sais rien.
Peut-être quand le temps change ?
On devient frileux,
on ferme la porte,
la fenêtre,
les yeux…
on s’assied près de la cheminée…
Mais c’est dehors qu’est resté le feu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s