Bonne année

Avoir le coeur comme un dimanche

de noces en voiles blanches

ou de rose des vents

avoir le coeur toujours naissant

Avoir les yeux sans évidence

et dedans, des poissons qui dansent

en si peu de temps

de vie, toujours l’innocence

Avoir la bouche sans morsure

être louve et lécher les blessures

être fontaine du moment

entendre le cri dans un murmure

Avoir l’eau et donner le feu

du noir tirer le bleu

et à l’emplacement

de la mort, le soleil en creux.

Avoir en soi des mots de pluie

en robe de peine et d’ennui

et au même instant

deviner en eux l’oiseau de paradis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s